Toujours dans l’idée de vous partager nos bonnes pratiques, aujourd’hui, nous nous attelons à… (suspens)… La rédaction de contenu !

Vous l’avez sûrement déjà constaté, chez T2Oplus on aime créer de la valeur pour notre audience. Cette fois, on a eu envie de vous donner TOUTES nos astuces pour vous aider à faire de la rédaction de contenu un jeu d’enfant. (Promis, c’est possible). C’est donc moi, la rédactrice web de T2Oplus, qui vais vous faire part de de mes techniques préférées.

Lorsque l’on veut se lancer dans la rédaction de contenu, le plus difficile, c’est de ne pas brûler les étapes. Rédiger des textes, quels qu’il soient, est une activité qui prend du temps, et qui n’est pas toujours aussi simple qu’elle en a l’air. Mais pas de panique, vous trouverez dans cet article de quoi devenir une vraie plume !

Comme n’importe quel processus créatif, la rédaction de contenu passe par différentes étapes, que voici :

  • Recherche d’idées
  • Veille
  • Choix d’un thème
  • Choix d’un sujet
  • Recherche d’informations
  • Prise de notes
  • Structure du contenu
  • Rédaction
  • Recherche du titre et des noms de paragraphes
  • Relecture et corrections
  • Illustration du contenu
  • Diffusion du contenu

Certaines de ces étapes vous paraissent certainement évidentes, d’autres moins. Mais elles sont toutes indispensables, et vous permettront de rédiger un contenu pertinent.

La réflexion stratégique

Avant toute chose, la première étape primordiale pour rédiger un contenu de qualité est de trouver l’idée qui intéressera votre audience. Pour cela, réfléchissez aux objectifs de votre texte. A qui est-il destiné ? Par qui souhaitez-vous qu’il soit lu ? Quel type de sujet va intéresser cette cible ? Prenez le temps de bien répondre à ces questions.

Une fois que vous aurez obtenu ces informations, vous pourrez alors définir votre stratégie de contenu. Apprenez à connaître votre cible. Quels sont les sujets qui l’intéressent ? Par quoi se sent-elle concernée ? Quel type de textes lit-elle habituellement ? Quel ton devez-vous utiliser pour la toucher ? Quelle est la longueur de contenu idéale pour elle ?

Lorsque vous avez les réponses à toutes ces questions, vous avez alors posé des bases solides pour votre stratégie ! Il est alors temps de passer à la suite…

La veille

Ca y est, vous savez à qui vous vous adressez ! Désormais, il est temps de réfléchir à ce que vous allez leur dire…

Seulement, il est important de faire en sorte que les contenus que vous souhaitez créer, n’aient pas déjà été surexploités, en particulier par vos concurrents.

En effet, de plus en plus d’entreprises se rendent compte de l’utilité de la rédaction de contenu, et la mettent en place. Il faut donc faire attention à se démarquer des autres et en particulier des concurrents proches.

C’est pourquoi une veille doit être mise en place. La veille, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit tout simplement d’une pratique qui consiste à surveiller ce qu’il se passe autour de votre entreprise. Vous pouvez pour cela utiliser différents leviers comme les moteurs de recherches classiques (Google, Yahoo…), mais aussi les réseaux sociaux (en particulier Facebook et Linkedin), ou encore les sites internets et blogs des entreprises concurrentes.

Cherchez-y les contenus créés et n’hésitez pas à vous en servir pour savoir ce qui fonctionne auprès des lecteurs et éventuellement trouver des idées de thèmes et de sujets qui pourraient correspondre à votre stratégie. Attention néanmoins à toujours garder une certaine retenue afin d’éviter toute forme de plagiat.

Le choix du thème

Votre veille est effectuée en profondeur, vous savez à présent quels sont les thèmes abordés par vos concurrents, quels sont ceux qui fonctionnent, ou au contraire, qui ont moins d’intérêt. N’hésitez pas à faire une liste des thèmes récurrents, mais également de ceux qui sont moins abordés et que vous pourriez traiter.

Pour trouver les principaux thèmes que vous souhaitez évoquer, mettez-vous à la place de votre cible. De quelles informations pourrait-elle avoir besoin, en rapport avec votre activité ?

Prenez également en compte le référencement. Choisissez des thèmes qui optimiseront le référencement de l’article par rapport à l’activité de votre entreprise. Le but est que vos contenus soient les plus hauts possible dans les recherches Google. Pour cela, les thèmes doivent être précis et en cohérence directe avec les services que vous proposez.

 Le choix du sujet

Lorsque vous avez déterminé les différents thèmes, il est temps de passer au choix du sujet de votre premier contenu. Pour ce faire, partez des recherches que vous avez effectuées durant votre veille, mais également des questions que se posent vos clients, et les internautes en règle générale.

Pour cela, un outil existe et facilitera votre démarche. Il s’agit d’AnswerThePublic. Cette plateforme vous permettra de choisir un sujet précis, et vous garantira un sujet pertinent pour votre contenu. Son fonctionnement est simple : rendez-vous sur le site et tapez dans la barre de recherches le mot-clé le plus représentatif de votre thème. Vous aurez alors accès à toutes les questions que se posent les internautes sur cette thématique.

Les utilisateurs du web posent des questions très précises à Google, ce qui lui permet de pouvoir répertorier celles qui reviennent le plus fréquemment. Cet outil pourra vous être d’une grande aide pour rédiger un contenu qui intéressera les internautes et qui vous permettra de gagner en notoriété sur le web.

Parfois, une idée de sujet peut vous venir à l’esprit alors que vous êtes en train de faire une activité totalement différente. Notez-là sur un support qui vous permettra de la retrouver facilement et exploitez-là plus tard !

La recherche d’infos

Après avoir déterminé quel thème et quel sujet vont être au coeur de votre premier texte, le moment est venu de passer à la recherche des informations qui vont le constituer. Pour cela, internet est d’une grande aide. Il vous permettra de trouver tout ce que vous cherchez. Néanmoins, attention à utiliser des sources fiables, afin de ne pas donner de fausses informations.

Utilisez également vos propres connaissances et expériences, personne ne connaît votre métier mieux que vous !

Sur le web, vous pouvez utiliser plusieurs types de supports qui, en fonction de la source, sont ordinairement fiables. Premièrement, les études vous aideront à obtenir des renseignements très précis, et leur nom permet bien souvent de crédibiliser l’information. Les magazines, reportages, articles de presse… vous donneront également un certain nombre de données, à analyser afin de mesurer leur validité. De plus, n’hésitez pas à exploiter des données chiffrées. Elles rendront votre texte plus authentique et fiable aux yeux de vos lecteurs.

La prise de notes

La prise de notes est le moment durant lequel vous allez déterminer exactement ce que vous allez dire à vos lecteurs. Tout comme pour les sujets, il peut arriver qu’une phrase ou une idée vous vienne à l’esprit alors que vous n’êtes pas en train de rédiger votre contenu. Pour cela, il est utile d’avoir toujours un support sous la main pour pouvoir prendre des notes à n’importe quel moment. Ce peut être sur un ordinateur, un téléphone, une tablette, ou tout simplement sur un carnet de notes !

Pour la prise de notes, plusieurs techniques peuvent également être utilisées. Essayez de trouver celle avec laquelle vous être le plus à l’aise. Cela vous permettra de gagner un temps considérable sur vos prochains contenus.

Par exemple, la mienne consiste à faire une recherche d’informations complète, sur l’intégralité du contenu, avant de commencer une quelconque rédaction. Puis, je regroupe les informations, dans l’ordre dans lequel je compte les traiter, sur un seul document. Lorsque je commence la rédaction, je garde ce document sur la partie gauche de mon écran d’ordinateur, et je place un document vierge sur la partie droite. Cela me permet d’avoir toutes les informations sous les yeux sans avoir à continuer des recherches en parallèle de la rédaction, et à perdre du temps en ayant un grand nombre d’onglets ouverts.

D’autres techniques sont utilisées par les rédacteurs web. Certains vont préférer prendre des notes sur papier, avant de rédiger sur un document numérique. D’autres, n’accordent que très peu d’importance à l’étape de la prise de notes. Tout dépend des habitudes et des préférences de chacun.

La structure du contenu

Lorsque toutes les informations nécessaires ont été obtenues, il faut les classifier, selon l’ordre dans lequel vous souhaitez les traiter dans votre rédaction de contenu. Ensuite, réfléchissez à la longueur que doit faire votre article. Cela vous aidera à déterminer le nombre de paragraphes.

Petite astuce : plus un article contient de mots, plus il a de chances d’être bien référencé. C’est un raccourci un peu grossier mais qui est néanmoins avéré. Cependant, un bon référencement est tout de même sous réserve de la qualité du texte. Concernant la longueur de ce dernier, en rédaction de contenu, on a tendance à penser qu’un article “simple”, traitant d’un sujet assez courant, fera minimum 500 mots. Un article de fond, traitant d’un sujet plus complexe, en l’explorant en profondeur, fera plutôt aux alentours de 1500 mots.

Essayez d’équilibrer la taille de chacun des paragraphes, afin de créer un contenu cohérent et agréable à lire. En fonction du nombre de mots total, déterminez le nombre de paragraphes que vous comptez faire. Il est courant de diviser un article de 500 mots en deux ou trois paragraphes. Pour un article de 1500 mots, il faut compter le double.

La structure de votre texte va être un élément important de votre rédaction de contenu. Une structure cohérente permettra au lecteur de comprendre chaque information donnée et de s’intéresser à l’ensemble du texte.

La rédaction

Vous vous en doutez, la rédaction est l’étape à ne pas manquer dans le cadre de la rédaction web. C’est ce qui va entièrement déterminer votre crédibilité aux yeux de votre lecteur. Dès les premières lignes, essayez de capter son attention et de la garder jusqu’à la fin. Le début de l’article sera déterminant car c’est ce qui fera qu’il sera lu en entier ou non !

Pour commencer, trouvez un angle précis à donner à votre texte. Un bon article est un article “anglé”. L’accroche, la première phrase du contenu, doit directement interpeller, elle fait partie du chapô, qui doit être soigneusement rédigé.

Comme pour beaucoup des étapes présentées auparavant, des outils permettent aussi d’aider à celle de la rédaction. Notamment pour faciliter le bon référencement de votre contenu. Il est primordial de réussir à trouver un bon équilibre entre un contenu pertinent et qualitatif, et un contenu bien référencé sur le web. Pour cela, vous pouvez utiliser une plateforme très intuitive, qui se nomme YourTextGuru. Ce site web permet, suite à une inscription gratuite, de savoir quels mots privilégier et utiliser souvent dans votre contenu, en fonction de votre sujet. Bien évidemment, il ne faut pas en abuser.

Par ailleurs, pour un texte efficace, n’hésitez surtout pas à insérer des liens hypertexte. Indispensables en rédaction web, votre lecteur n’en sera que plus satisfait ! En effet, cliquer sur le lien le dirigera directement vers la page de votre site internet en lien avec la phrase, et lui fera gagner du temps !

Pour une rédaction optimale, quelques astuces concrètes : Attention à ne pas varier trop souvent les temps dans votre article, il n’en sera que mieux construit. En revanche, vous pouvez alterner les structures de phrases sans problème. Passer de phrases longues à courtes et inversement, ou employer des tournures différentes tiendra votre lecteur en haleine jusqu’à la fin du texte !

Enfin, la rédaction de contenu n’étant pas une discipline évidente, il peut arriver, même aux meilleurs, de souffrir de ce que l’on nomme vulgairement “des trous de mémoire”. En effet, rien de plus désagréable que la sensation d’avoir un mot ou une expression sur le bout de la langue ! Pour cela, vous pouvez utiliser un autre outil : le dictionnaire des synonymes. Personnellement, j’utilise Synonymo.fr. Très simple d’utilisation, il suffit de taper le mot dont vous cherchez un synonyme pour avoir accès à une grande quantité d’appellations semblables. Grâce à cela, plus de risques d’employer 20 fois le même terme dans un texte de 500 mots !

Le titre et les noms de paragraphes

Je fais partie des rédacteurs qui rédigent leur titre et leurs noms de paragraphes après la rédaction de l’article. Pour moi, il est plus facile de fonctionner dans ce sens car on sait déjà de quoi traite intégralement le contenu et le paragraphe en question. Néanmoins, certains préfèrent inverser cette étape avec celle de la rédaction. A nouveau, libre à chacun de faire selon ses préférences !

Le titre de l’article est très important. Soignez-le, car c’est le premier contact que vous aurez avec votre lecteur. C’est le titre qui va en grande partie déterminer si l’internaute cliquera ou non afin de lire le texte. Pour optimiser vos chances d’être bien référencé sur internet, utilisez les mots phares du sujet que vous traitez ! En revanche, pas de mots trop abstraits, d’expressions savantes ou de phrase trop généraliste. Un bon titre doit être à la fois informatif, accrocheur et incitatif, et bien entendu, riche en mots clés !

Veillez à créer de l’émotion chez votre lecteur. Si le titre le touche, l’interpelle, le fait rire ou le surprend, il n’hésitera pas à aller jeter un coup d’oeil au reste de l’article. De la même manière, il faut que les noms de paragraphes soient relativement courts et accrocheurs, afin de toujours conserver l’intérêt du lecteur.

La relecture et les corrections

Une fois que toutes les étapes précédentes ont été correctement réalisées, on pourrait penser que le travail est terminé. Mais, même si le plus dur est fait, il reste encore quelques “bonnes pratiques” à ne pas négliger.

La relecture en fait partie, et est essentielle. Que vous soyez excellent rédacteur, pour qui l’orthographe et la grammaire n’ont aucun secret, ou que vous soyez au contraire moins compétent dans cette discipline, personne ne doit omettre de relire son contenu. Comment s’y prendre pour effectuer une relecture efficace ? Commencez par attendre le bon moment. Il est 18h30, vous venez de terminer de rédiger votre texte, vous y avez passé la journée. Ce n’est pas le bon moment pour le corriger ! Il est certain que vous allez oublier des coquilles.

Personnellement, je préfère attendre le lendemain matin, d’avoir l’esprit reposé et les idées bien claires. La première chose que je fais en arrivant est la relecture du contenu rédigé la veille. Et quelle n’est pas ma surprise, quand je remarque plein de petites erreurs que je ne fais pas habituellement. Je m’empresse alors de les corriger, quitte à consulter un dictionnaire ou un correcteur d’orthographe en cas de doute. Il n’est pas étonnant, lorsque l’on passe des heures sur un même document, de ne pas voir les fautes. C’est pour cette raison qu’il faut absolument choisir un moment opportun pour le corriger. Pour cette étape particulièrement, la précipitation ne sera jamais votre alliée !

La diffusion

Enfin, la toute dernière étape va être la diffusion de votre contenu. En effet, rédiger un article excellent est une bonne chose, mais il faut utiliser les bons relais de diffusion afin de le promouvoir au mieux.

Ces relais vont dépendre de la façon dont vous communiquez habituellement sur le web. Commencez par publier les contenus sur le blog de votre site internet. Puis, les canaux très efficaces sont bien évidemment les réseaux sociaux. Facebook, twitter et Linkedin sont  utiles pour partager des contenus à des fins professionnelles. Adressez-vous directement à vos clients en leur expliquant ce que le contenu en question pourra leur apporter !

Vous pouvez également mettre en place une Newsletter. Cet outil vous permettra d’assurer la promotion de vos divers contenus. Enfin, pour les plus connectés, l’envoi de vos articles à des influenceurs ou propriétaires de blogs en relation avec vos thématiques, peuvent être des outils de diffusion très efficaces pour parvenir à toucher vos cibles !

Vous l’aurez compris en lisant cet article, la rédaction de contenu est désormais devenue une véritable discipline, un réel métier. Il ne suffit pas de “bien écrire” pour être un bon rédacteur web, mais il faut être capable de maîtriser chacune des étapes précédemment expliquées. C’est pourquoi, c’est une fonction qui peut s’externaliser. Des professionnels qualifiés peuvent réaliser votre rédaction de contenu en respectant votre identité de marque. Des formations existent également, permettant de vous apprendre les fondamentaux de cette discipline. Chez T2Oplus, cela fait partie de notre métier. Et je serai ravie de vous en apprendre davantage sur la rédaction web !

Création de sites internet à Nantes Agence T2Oplus

Abonnez-vous aux IZI-NEWS !

 

Faites partie de notre IZI-Base et retrouvez les actus et nouveautés de la galaxie webmarketing !

Bienvenue dans la IZI-Base ! :)

Pin It on Pinterest

Share This